La Tricyclerie vise à répondre à cet enjeu clé du territoire: la gestion et la valorisation écologique des biodéchets en zone urbaine et l’impulsion des mobilités douces comme logistique urbaine de territoire. Elle collecte à vélo-remorques les déchets organiques des professionnels (restaurants et bureaux) dans le but de les valoriser localement.

La Tricyclerie ravaille parallèlement à l’éducation à la réduction des déchets et au compostage tant pour les scolaires que pour les adultes, à travers différents formats d’animation.

Travail de terrain: collecte à vélo auprès des restaurants et bureaux de leurs déchets organiques et valorisation écologique locale (compost). Distribution de la matière produite pour les jardins, écoles et agriculteurs intéressés.
Animations et activités de sensibilisation sur la réduction des déchets.
Conseil et accompagnement de porteurs de projets et villes intéressés par dupliquer le processus.
Quelle mission confiée à ECTI 44 ?

Coline BILLON , Fondatrice et animatrice de La Tricyclerie , Luc FOULONNEAU et Patrick MONVOISIN, experts ECTI, ont convenu que la pérennité économique dans le respect des valeurs de l’Association serait la plus value de la mission.

Dans un deuxième temps il faudra déterminer le statut juridique adapté. En effet l’équillibre économique est assuré grâce à des subventions nombreuses (qui pourraient devenir aléatoires) et la participation de bénévoles. L’association souhaite à la fois embaucher des salariés et parvenir à un équilibre économique par ses propres ressources.

Trois étapes principales :

Recueillir les éléments pour évaluer la contribution des 3 activités : compost, animation, conseil
Elaborer des variantes de fonctionnement plus rentables.
Proposer des pistes d’amélioration
Les 1ères interventions ont permis de mettre en évidence le déficit important de la collecte chez les restaurants du modèle actuel , mais aussi plusieurs axes de progression notamment dans le choix des points de collecte, l’organisation des tournées à vélo ou encore les moyens utilisés.

Le travail est en cours. Ce sera ensuite à l’Association de faire ses choix, en toute connaissance des réalités économiques des options.

DRUGEOT : fabricant de mobilier et objets design en chêne massif et bois nobles

Caractéristiques de l’entreprise :
Chiffre d’Affaires= 1.100.000 € en 2016
Effectifs = 13 salariés
Direction : les deux frères Pierre et Matthieu ROCHEPEAU
En 2000, Matthieu et Pierre Rochepeau reprennent l'entreprise familiale pour continuer à faire vivre cette passion pour le travail du bois.

En 2008, la marque Drugeot naît de l'alliance de ce savoir faire traditionnel et du désir d'explorer d'autres territoires, de surprendre, d'intriguer, de faire sourire.

Le Bénévolat de compétences ECTI : appelés en septembre 2014 pour une aide à la définition d'une stratégie de développement à moyen terme, un binôme d'experts Ecti 49 a pu manifester son enthousiasme et ses compétences notamment commerciales.

Cette mission a donné l'occasion à cette entreprise d'apprécier le niveau de l'aide apportée et la motivation non dissimulée des adhérents ECTI.

Deux missions successives, la seconde découlant des recommandations de la première, liées à une évolution largement initiée par l’entreprise, de transfert significatif d’activités, à savoir : basculement de la fabrication de meubles bois traditionnels vers du petit mobilier, moderne, design, orienté architecture intérieure.

Mission 1 : plan de développement commercial

ECTI doit s’assurer :

que cette réorientation est justifiée aux yeux des acteurs du marché
que le rythme de transfert est adapté
que les conséquences pour l’organisation des autres départements de l’entreprise sont identifiées.
Large enquête en clientèle en mode B to B, le client nous ouvrant les portes de magasins distributeurs, sur Nantes et Paris et une présence sur son stand de salon professionnel.

Le binôme ECTI ajoute des partenaires importants, tels :

des Ecoles Supérieures, comme l’Ecole du Bois et l’Ecole Supérieure de Design, grâce à ECTI 44
des dialogues avec des architectes d’intérieur, ou décorateurs
Conclusion-recommandation : « Foncez ; votre nouvelle offre est très bien perçue ; vous détenez une pépite. »

Mission 2 : comptabilité analytique, et capacité à produire du sur-mesure

Dans les recommandations ECTI, était inscrite celle-ci :« Cette nouvelle clientèle va vous demander certains articles sur-mesure, personnalisés. »

D’où la 2° mission, menée par un autre binôme ECTI 53 et ECTI 49.

Analyse de l’organisation de l’atelier, nouveau calcul des prix de revient, mise en place d’une comptabilité analytique et proposition de ratios de « bonne gestion. »

Et maintenant ?

Dernières nouvelles : la collaboration Drugeot-Manufacture est au beau fixe, puisque :

une 3° mission est décidée pour septembre 2018 autour des ratios de gestion à alimenter, puis analyser tous les trimestres, pendant un an
une 4° mission est à l’étude, afin d’apporter une méthodologie à l’exportation et dans le choix des agents des principaux pays à investiguer, mission qui pourrait déboucher début 2019. L’exportation pèse actuellement 13 à 15 % du C.A.G

Le Salvador (ou El Salvador) est un pays de l'Amérique centrale, bordé par le Honduras, le Guatemala et l'océan Pacifique.

Le Salvador est le plus petit et le plus densément peuplé des États d'Amérique centrale avec 6 300 000 habitants. Sa superficie totale est de 21 041 km2. San Salvador est la capitale et la plus grande ville du pays.

Le relief du Salvador est composé d'un plateau central peu élevé (de 400 à 800 m d'altitude) découpé par des vallées fluviales et recouvert par de nombreux volcans, dont certains sont encore actifs. La partie la plus élevée du pays se situe dans le Nord, au massif de Monte Cristo (2 418 m).

Le climat du Salvador est tropical, avec une saison sèche (novembre à avril) et une saison humide (mai à octobre). La température annuelle moyenne de la capitale, San Salvador, est de 24°C.

Au delà des cultures traditionnelles et vivrières cultivées au Salvador (maïs blanc, sorgho, riz et haricots), le café, la canne à sucre et la production de crevettes constituent les produits d’exportation pour une agriculture fortement orientée vers le biologique.

Une mission classique auprès de la société D’NATURALS,

Cette entreprise familiale exploite une carrière de minerai pour la construction et le bâtiment. La pierre, relativement friable, est extraite à partir de la roche volcanique. Puis un ingénieur agronome Hollandais (de PUM), fait le constat il y a 10 ans, que cette pierre a des vertus dans la production agricole grâce à sa composition originale pour moitié de silicium et l’autre moitié composée d’un cocktail de plus de 60 oligoéléments.
Des premiers essais sommaires ont confirmé l’intérêt de cet amendement minéral non calcaire en production agricole. Très rapidement le produit s’est développé en Amérique centrale sur les productions de café, de melon, de canne à sucre, de maïs …etc.

« Nous voulons exporter en Europe et commencer par la France » tel était la demande de César et Ana LOPEZ les dirigeants de D’NATURALS. Ainsi le cadre était fixé pour la mission de 2 semaines confiée à ECTI, construire un plan marketing de développement.

La 1ère semaine fut consacrée à découvrir l’entreprise, le site de production, et la connaissance technique du produit ECOMINERALES. Pour cela l’équipe dirigeante, les cadres (ingénieur ou Docteur) se sont prêtés de bonne grâce à mes questions nombreuses pour comprendre et imaginer l’introduction du produit dans un itinéraire technique agricole Français. Les visites terrains pour observer les résultats, les échanges très techniques avec l’équipe, et la bibliographie (internet) sur le sujet de plus en plus présente depuis 2010, m’ont convaincu de l’intérêt agronomique d’ECOMINERALES.

La 2ème semaine a eu pour objet de construire un raisonnement technique avec des mots appropriés pour l’agriculture Française. Ensuite le travail marketing pouvait être engagé avec le SWOT, le ciblage des cultures et des clients potentiels.

La présentation de l’analyse technique et marketing d’ECOMINERALES, a apparemment enchanté les dirigeants de D’NATURALS « au delà de leurs attentes ».

Une mission qui appelle d’autres missions pour la société D’NATURALS.

La société D’NATURALS, entreprise familiale, installée à SAN SALVADOR, ne possède pas de structure en capacité d’assurer leur développement en Europe. Aussi il est demandé à ECTI, de proposer des missions permettant la prise de contact avec des groupes, des coopératives, des instituts pour faire connaître le produit ECOMINERALES. La réflexion est posée à ECTI, pour définir jusqu’à quel engagement l’accompagnement peut se faire et à quelles conditions financières.

Le SALVADOR, pays à risques, mais mission en toute sécurité.

Lorsque l’on regarde les documents pour voyager au SALVADOR, les propos tenus peuvent faire peur « Mauvaise réputation, bandes rivales (les Maras) qui s’affrontent, …etc ». Jamais je ne me suis senti, durant les 15 jours, être en situation à risques, mais je n’en ai pas pris non plus. Et pourtant, le premier choc au SALVADOR c’est le nombre de gardiens privés présents dans les rues qui portent des armes à feu à l’épaule. En croisant certains chaque jour, ils font partie du paysage et deviennent des amis que je salue quotidiennement avec le sourire.

Les Salvadoriens étant particulièrement accueillants et chaleureux, la mission que j’ai accomplie s’est déroulée dans des conditions très satisfaisantes, et m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes que ce soit à la CCI Franco Salvadorienne, à l’Université privée agricole de Salvador.

 

Le Village du Bois Bouchaud à Nantes est le premier projet d’innovation sociale de la Croix-Rouge française, un tout nouvel ensemble médico-social intergénérationnel, créateur de synergie et de mixité sociale, regroupant des enfants, des familles et des personnes âgées.
Le Village du Bois Bouchaud comprend : un centre maternel, une crèche, un centre parental prenant en charge des couples majeurs en grande précarité et une résidence Seniors.

En complément du soutien quotidien à la parentalité donné par la Croix Rouge, 2 bénévoles ECTI 44, Anne CALVEZ et Stéphanie AUSSANT, apportent leur savoir-faire en termes d'accompagnement à l'insertion professionnelle pour des personnes sans réelle expérience.

Depuis novembre 2016, 16 jeunes femmes ont bénéficié de cette prestation favorisant leur accès à l’autonomie.

La mission s'effectue 2 fois par an sur 4 semaines consécutives. Notre mission consiste à les aider à réfléchir à leur projet professionnel, au marché de l'emploi, à leurs outils (CV, lettre de candidature, entretien de recrutement ) et leur argumentaire .La séquence recherche sur sites emploi a été rajoutée avec succès en 2017

Régulièrement, la Croix Rouge et ECTI réalisent un bilan de cette mission qui a déjà beaucoup évolué : augmentation du nombre de jeunes femmes et surtout de leur présence dûe à la qualité de notre échange avec les référentes qui nous voient comme interlocuteurs reconnus.

Leur implication a permis un accès particulier à la crêche pendant les séances de travail... et il est arrivé souvent que les jeunes mamans viennent nous présenter leur enfant à la fin de la journée ! Elles ont gagné en confiance, en maturité et en énergie.

Anne et Stéphanie très motivées par leur accompagnement le manifestent

Depuis 30 ans, l’entreprise familiale PETITEAU propose sur Angers ses services en installation électrique, plomberie, chauffage et climatisation. Mais depuis quelques années, elle est entrée dans le monde du digital et a investi le domaine de la domotique et de la Maison Intelligente. C’est ce concept que Cédric PETITEAU, gérant de l’entreprise, est venu expliquer aux adhérents ECTI du Maine et Loire. Cette conférence et les échanges qui ont suivi s’intègrent dans la riche collaboration développée depuis 4 ans entre PETITEAU-Energies et ECTI 49, sur différents secteurs: communication, plan de développement commercial, étude d'implantation d'une nouvelle agence, benchmarking.

Si au départ, beaucoup d’innovations paraissent ridicules, elles suscitent ensuite de la méfiance avant de devenir une évidence. Cédric Petiteau fait le parallèle avec l’innovation dans l’automobile: pourquoi avoir un GPS quand on sait lire une carte? pourquoi un détecteur de recul quand on sait regarder dans son rétroviseur? Aujourd’hui, qui achèterait une voiture sans ces équipements et sans la condamnation centralisée des portes?

Des évolutions similaires se développent dans l’équipement de la maison à une vitesse exponentielle. Le numérique permet d’ores et déjà et de plus en plus, de piloter de multiples fonctions dans la maison sans effort, à distance et d’une façon simple et centralisée: l'ouverture et fermeture des portes et des volets roulants,réguler la température pièce par pièce, gérer la surveillance et détection d’anomalies, programmer la musique , la TV, sa boxe à distance … Ces innovations améliorent le confort, renforcent la sécurité des biens et des personnes et sont sources d’économies. Elles sont de plus en plus simples d’usage et donc accessibles à toutes les générations, y compris aux seniors dont elles facilitent l’autonomie et le maintien à domicile. Si beaucoup de constructions neuves intègrent ces technologies, elles peuvent aussi être mises en oeuvre en rénovation d’habitat ancien.

C'est pour cela que Cédric Petiteau donne quelques conseils:

· choisir un bon professionnel (consulter les avis laissés par des clients ayant déjà fait appel à ces entreprises), adossé à des marques reconnues qui en garantissent la compétence.

· bien identifier ses besoins, liés au style de vie de chaque membre de la famille.

· réfléchir au budget: des solutions pour petits budgets peuvent couvrir 80% des usages et suffire à beaucoup d’usagers.

Cédric Petiteau, seconde génération dans l’entreprise familiale, explique que l’accompagnement d’ECTI a été déterminant dans sa réussite pour faire passer cette PME dans ce monde 2.0

S’il estime avoir aujourd’hui une longueur d’avance par rapport à ses confrères, le regard externe et les conseils venant d’anciens chefs d’entreprise ou cadres lui a libéré l’imagination et lui a donné l’audace de l’innovation. Inversement, les Ectiens qui collaborent avec Petiteau-Energies découvrent avec beaucoup d’intérêt et de plaisir les innovations de la Maison Intelligente, grâce au dynamisme de ses dirigeants.

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.